accueil > articles > Aider les jeunes à mettre le pied à l’étrier

Aider les jeunes à mettre le pied à l’étrier

Comment préparer ses études à l’étranger ? Financer son permis et sa première voiture ? Trouver son premier logement sans la caution de ses parents ? Le Crédit Agricole d’Ile-de-France veut répondre présent à ces moments de vie des jeunes franciliens. Responsable du Marketing des Particuliers, Céline Nanquette nous offre un tour d’horizon des solutions proposées aux jeunes pour bien démarrer dans la vie. Explications.

À chaque « moment de vie » ses solutions

En tant que banque et assureur, peut-on mettre tous les jeunes dans le même panier ? Certainement pas, répond Céline Nanquette. Les jeunes ne sont pas un seul et même groupe, bien au contraire. C’est pourquoi la banque régionale a fait le choix d’une segmentation en fonction de leurs « moments de vie ». « Nous savons qu’un étudiant ne va pas avoir les mêmes problématiques qu’un jeune qui entre tout juste dans la vie active. » Ses aspirations seront encore différentes de celles d’un trentenaire, qui a potentiellement commencé à fonder une famille et/ou qui est sur le point de devenir propriétaire.

Si les préoccupations des jeunes varient selon leurs moments de vie, qu’en est-il de leurs attentes ? Sur ce point, Céline Nanquette fait état d’une attente commune et très forte, à l’encontre des « clichés » sur une génération dite tout-digital. « Nous nous sommes rendus compte que les jeunes, plus que les autres, ont besoin du conseil d’un expert, et de se sentir pleinement accompagnés. » Un suivi personnalisé a un « impact clair » sur la relation client. Pour la Responsable du Marketing des Particuliers, ce besoin commun d’accompagnement peut s’expliquer par trois raisons:

1. Les jeunes franciliens ne sont, pour la plupart, « pas des experts de la banque. »

2. Il peut être parfois impressionnant de se retrouver à piloter seul son budget pour la première fois quand on devient étudiant ou quand l’on connait son premier job.

3. La période de transition vers l’âge adulte est synonyme de prise en main de certaines responsabilités et peut être angoissante.

Pour résumer, « ils veulent pouvoir se sentir accompagnés par leur banque, conseillés et confortés dans leurs bons choix à chaque étape » confie-t-elle.

Accompagnement bancaire et surtout humain

Pour faciliter la vie des jeunes franciliens et s’adapter à leurs besoins, le Crédit Agricole d’Ile-de-France prévoit toute une gamme de services et d’offres. Parmi les solutions dédiées à la banque au quotidien, Céline Nanquette cite l’offre Globe-Trotter incluant une carte bancaire avec des paiements et des retraits gratuits à l’international.

Le plus de cette solution au-delà de son tarif ? Des avantages qui durent jusqu’à la veille des 30 ans du client et un panel de solutions qui se complètent. Ceci permet à la banque d’accompagner les jeunes franciliens pendant leurs études, leurs stages et leurs voyages, et leur entrée dans la vie active.

Le coup de pouce du Crédit Agricole d’Ile-de-France ne se limite pas à la banque au quotidien. En 2017, ils étaient plus de 2 500 à avoir vu leurs études financées par la banque régionale. « Notre prêt Etudiant à 1% toute l’année permet aux jeunes de débloquer les fonds nécessaires pour leurs études, qui souvent représentent des budgets importants notamment quand il s’agit de financer un logement ou du matériel. » Qu’ils choisissent de s’expatrier ou au contraire de rester en France, les jeunes peuvent également compter sur des assurances pensées spécialement pour eux. Remboursement des frais médicaux en cas de pépin à l’étranger, assurance de leur logement, de leur véhicule, de leurs biens mobiles… « Oui, le Crédit Agricole d’Ile-de-France répond présent. » Et pour ceux souhaitant acquérir leur tout premier bien immobilier, la Caisse Régionale propose un prêt pour les primo accédant à 0%, très appréciés des jeunes actifs, qui peuvent également démarrer dans la vie en profitant de 1 000€ pour 1€ avec l’Avance Jeunes Actifs.

« Au-delà de l’aspect bancaire, nous nous attachons également aux conseils et services à forte valeur ajoutée », poursuit Céline Nanquette.

Dans la rubrique « conseils » : « tips » sur la manière de financer ses études, de se loger à Paris, d’épargner en douceur… Le Crédit Agricole IDF va même jusqu’à « décoder le monde du travail » et joue un rôle de facilitateur à l’accès au stage, ou au premier emploi grâce à un nouveau service dédié. En partenariat avec la start-up Hello Charly, le Crédit Agricole d’Ile-de-France a mis en place le site mobile tonfuturmétier.fr. Son but ? Accompagner gratuitement les jeunes dans leur recherche de stage ou de premier emploi. Avec l’aide d’un chatbot sur Facebook Messenger, les Franciliens sont épaulés pour identifier leur job en fonction de leurs envies. Résultat : près de 15 000 jeunes ont déjà utilisés ce service innovant.

« Réussir à gagner leur confiance »

Le Crédit Agricole d’Ile-de-France entend encore renforcer ses liens avec ses jeunes clients. « Réussir à gagner leur confiance, et surtout à la garder, c’est ça notre challenge », explique Céline Nanquette.

Pour convaincre cette population « habituée à zapper en quelques clics », le Crédit Agricole d’Ile-de-France souhaite montrer toute sa différence face à ses concurrents, comme les banques en ligne. Son principal atout : un réseau d’agences bancaires de proximité, doté d’un nouveau modèle de relation client 100% humain 100% digital. 275 agences bancaires réparties sur l’ensemble du territoire de l’Île-de-France pour développer au quotidien une nouvelle relation bancaire de proximité et connectée. Chaque client interagit avec son conseiller dédié et clairement identifié. « Une relation de confiance, sur-mesure et sur le long-terme peut ainsi être construite », l’ensemble des ingrédients nécessaires pour espérer devenir « la banque préférée des jeunes Franciliens, tout au long de leur vie. »

 

Source : CA Paris

À propos

Crédit Agricole d’Ile-de-France

Première Caisse Régionale du Groupe Crédit Agricole.

À lire aussi

Voir plus
 
Face à la concurrence des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et des BATX chinois (Baidu, Alibaba, Tecent, Xiaomi), la frilosité des banques face aux start-ups n’est plus une option. Au contraire. Pour Julien Maldonato, ...
 
Grâce à son Pôle innovation, le Crédit Agricole d’Ile-de-France entend resserrer ses liens avec les start-ups, des collaborations permettant de créer des offres et des services au plus près des besoins de ses clients et ...
 
Sur un marché immobilier francilien particulièrement tendu, le Crédit Agricole d’Ile-de-France se doit de proposer un accompagnement personnalisé et de diversifier ses solutions de crédit habitat. Delphine Longuet, responsable Marketing Clients Particuliers, revient en détails ...