accueil > articles > Bientôt un doublement du plafond des opérations immobilières sur ClubFunding

Bientôt un doublement du plafond des opérations immobilières sur ClubFunding

Parmi les dispositions de la future loi PACTE figure le relèvement du plafond réglementaire des opérations de crowdfunding de 2,5 à 5 millions d’euros. David Peronnin, Président de ClubFunding, y voit une opportunité exceptionnelle de financement des projets immobiliers d’envergure, au service des promoteurs.

Des plafonds relevés à 8 millions d’euros

« 80% des opérations financées sur ClubFunding concernent des projets immobiliers ». David Peronnin, le cofondateur de la plateforme, le reconnait bien volontiers :  avec une collecte de fonds en hausse de 72 % au premier semestre 2018, le crowdfunding immobilier a clairement le vent en poupe. Depuis sa création en 2014, la start-up spécialisée dans le financement participatif a contribué au montage de près de 80 projets – dont une vingtaine d’ores et déjà remboursés – pour plus de 20 millions d’euros. Et cette dynamique devrait s’intensifier quand la loi PACTE entrera en vigueur : le projet de loi porté par Bruno le Maire prévoit en effet de remonter le plafond réglementaire des opérations de finance participative de 2,5 à 5 millions d’euros.

« Avec le doublement du plafond plus de trois fois plus élevé, la finance participative devient attractive pour des acteurs d’envergure nationale, qui peuvent désormais trouver des réponses dans le crowdfunding », s’enthousiasme David Peronnin.

À nouvel écosystème, nouveaux profils : les marchands de biens et professionnels de la logistique de bureaux se tournent progressivement vers des plateformes de plus en plus adaptées aux financements de projets ambitieux.

Une bonne alternative à la co-promotion

En effet, la promesse d’une mise à disposition des fonds dans un temps ultra-rapide – « 15 jours dans le meilleur des cas » – a de quoi séduire les promoteurs. « Nous l’avons vu encore hier : en deux minutes, nous avons reçu quasiment le double de souscriptions que le montant demandé par l’opérateur ! ». Depuis le premier projet financé en 2015, celui de Sérénya (ex Starimmo) , qui a emprunté 172 500 euros sur trois ans pour viabiliser et commercialiser de nouveaux terrains à bâtir, ClubFunding s’est taillée une solide réputation dans la promotion immobilière. Si la start-up n’a pas vocation à remplacer le crédit bancaire, faire appel à la plateforme permet en revanche d’éviter les contraintes de la co-promotion et, in fine, d’augmenter sa marge. « On se substitue aux apporteurs associés, pas aux banques », précise le dirigeant de ClubFunding. Autre avantage de la plateforme ? La simplicité des démarches ! Pour solliciter un financement, il suffit d’en faire directement la demande sur le site. Un responsable projet évaluera ensuite le dossier avec le promoteur et lancera rapidement le processus de crowdfunding.

Des projets immobiliers sûrs

ClubFunding met en effet un point d’honneur à sécuriser au maximum les projets présents sur la plateforme. Les analystes commencent par une étude de rentabilité de l’opération, en se basant notamment sur l’implantation du projet et sa faisabilité. « Nous regardons le business plan du promoteur, sa maîtrise des coûts, notamment ceux de la construction », précise David Peronnin, « mais aussi, l’expérience de l’opérateur : nous ne nous adressons qu’à des professionnels avec un solide track record ». Un des prérequis avant de solliciter ClubFunding : avoir déjà réalisé une importante pré-commercialisation. « Si ce n’est pas le cas, le dossier peut être mis de côté quelques mois, le temps que le promoteur mûrisse son projet avec l’aide de nos équipes » précise David Peronnin. Le contexte global de l’opération est également passé au peigne fin. « On s’assure que le promoteur ait bien un permis de construire exempt de tout recours et qu’il ait obtenu les garanties et assurance de la part des banques, comme la garantie financière d’achèvement et l’assurance dommage-ouvrage ». Parmi les « beaux dossiers », David Peronnin cite Camar Finance : ce promoteur immobilier expérimenté a fait appel à ClubFunding pour financer la construction de logements neufs à Boulogne Billancourt. « La commercialisation avait été bouclée très rapidement, car la demande immobilière est forte dans l’Ouest Parisien. De plus, les risques étaient bien maîtrisés et le promoteur qui avait obtenu toutes les garanties et autorisations administratives : toutes les conditions étaient réunies.»

Des solutions de financement toujours plus innovantes

Dans un cadre réglementaire de plus en plus favorable à la finance participative, ClubFunding s’est donné l’objectif de proposer des solutions de financement « toujours plus innovantes » au service des promoteurs. La société renforcera d’ailleurs son équipe d’une quinzaine de collaborateurs par le recrutement d’un directeur du développement immobilier, un véritable expert du secteur. Tout l’enjeu pour David Peronnin consiste à identifier des projets porteurs, tout en privilégiant « les opérations les plus solides pour éviter un éventuel retour de marché ».

 

Source : Blog ClubFunding

À propos

Clubfunding

Plateforme de financement participatif mettant en relations investisseurs, particuliers, institutionnels et entreprises.

Contact

David El Nouchi

Co-fondateur

David Peronnin

Co-fondateur

À lire aussi

Voir plus
 
Il a été le tout premier promoteur immobilier à faire appel à ClubFunding et à la finance participative. Trois ans plus tard, Marc de Saint Roman, PDG de Sérénya (anciennement StarImmo), société spécialisée dans les ...
 
Le cinéma français se porte bien, et le financement participatif apparaît de plus en plus comme un mode de financement adapté au septième art. David Peronnin, CEO et co-fondateur de ClubFunding revient sur cette tendance ...
 
Grâce à sa plateforme « Tousnosprojets », BpiFrance se positionne en partenaire pour les plateformes de crowdfunding, que ce soit par dons, prêts, actions, ou émissions obligataires, comme ClubFunding. Vincent Dauffy, Directeur des Accélérateurs de ...