accueil > articles > UGOLF, le golf en partage

UGOLF, le golf en partage

Gagner des nouveaux joueurs dans un contexte français morose : voilà la prouesse de UGOLF. Son Directeur Général, Pierre-André Uhlen, explique comment son business model « ouvert » lui permet de faire croître le marché et son chiffre d’affaires.

UGolf
Pierre-André Uhlen

Leader français et européen du golf, UGOLF représente aujourd’hui 55 golfs en France, en Espagne, en Nouvelle-Calédonie et même en Polynésie Française, ainsi que 1000 golfs partenaires dans le monde, en Asie comme aux Etats Unis ou encore en Europe. La société dont le groupe Duval est actionnaire à 100 % réalise 55 millions d’euros de chiffres d’affaires et emploie près de 700 salariés. Une vraie success story à la française, qui tranche avec la morosité du marché du golf sur le plan hexagonal.

Dans un contexte de diminution de la pratique sportive du golf, au profit d’une approche « plus loisir », le nombre de licenciés à la Fédération Française de Golf n’a cessé de diminuer depuis 2012 pour plafonner à environ 410 000 depuis 2016. « Or, chez UGOLF, cette tendance est inversée : les joueurs connaissent une croissance constante de l’ordre de +2 à +5 % selon les années » se réjouit Pierre-André Uhlen, Directeur Général de UGOLF. Comment expliquer ce succès ?

Tous au Golf !

Pour le passionné Pierre-André Uhlen, UGOLF tranche dans le paysage par sa vision d’un golf non bunkerisé, ouvert à tous les pratiquants. Un peu à l’image de son slogan : « Tous au Golf avec UGOLF ». Une philosophie qui se traduit notamment par une volonté de démocratiser l’accès de ses golfs… dès le plus jeune âge. La UGOLF Academy propose des cours pour les enfants, dès l’âge de 4 ans, et des formules d’abonnements annuels adaptées à chacun, avec des tarifs très abordables : « Les plus jeunes pourront prendre des cours chaque mercredi à partir de 10 € par mois et les adultes suivront des cours à volonté pour 90 € par mois tout compris : accès aux parcours et prêt de matériel inclus. »  Le tout, en environnement naturel et pas seulement sur des practices.

Cette démarche active de formation accessible est une bonne manière d’agrandir un marché français encore peu mature. « Seuls 6 Français sur 1000 jouent au golf, alors que 10 % des Américains ont leurs habitudes sur les parcours », constate Pierre-André Uhlen, bien décidé à imposer son approche plus fun et plus populaire à travers ses trois marques d’exploitation Daily (golfs urbains), Garden (approche familiale et ludique) et Exclusiv (parcours plus sélectifs).

La société exploite ainsi de nouveaux parcours volontairement courts (9 trous plutôt que 18 trous), propose des offres modulables et permet aux joueurs de fréquenter le golf de leur choix parmi le réseau UGOLF. Logique, « les notions d’appartenance et de reconnaissance statutaire qui étaient autrefois très fortement associées à la pratique du golf disparaissent en faveur d’une pratique itinérante au sein d’un même réseau », remarque Pierre-André Uhlen. Le lien entre golfeurs persiste en revanche via l’application Freegolfeur : réservation en ligne pour soi et ses amis, possibilité de partager ses parties et check in online. Un vrai accélérateur de liens golfiques !

UGOLF, une entreprise qui grandit avec ses salariés

L’autre originalité de UGOLF, c’est sa capacité à fidéliser les meilleurs talents par la formation. Pierre-André Uhlen a lui-même « commencé comme stagiaire, il y a vingt ans avant de devenir directeur de golf pendant dix ans, jusqu’au rachat de la société par le Groupe Duval et d’être nommé directeur général en 2012… Pour moi, la formation et l’évolution interne sont une priorité absolue. ».

C’est certainement ainsi que la passion et les « best practices » se transmettent et se partagent entre tous. Un fonctionnement horizontal qui se déploie tant sur le territoire qu’à l’international et avec les pays, par le biais de séminaires et de congrès, mais aussi grâce à une attention permanente portée à la communication interne.

Des stéréotypes à renverser

Parmi les défis qui restent à surmonter pour UGOLF, Pierre-André Uhlen note le combat contre ce cliché tenace, mais « totalement faux » : les golfs ne seraient pas exemplaires en matière de développement durable. « Sur 60 hectares de parcours, seuls les greens, soit un 1 hectare, nécessitent un soin intensif. Et encore, nous utilisons des engrais organiques ! » Depuis 2011, UGOLF a d’ailleurs développé une charte de gestion environnementale très exigeante et un label « UGOLF éco-durable » en partenariat avec Ecocert. À ce jour, sur les cinq golfs certifiés Ecocert en France, trois appartiennent au réseau UGOLF.

L’autre bonus, pour élargir encore le cercle des passionnés, serait de faire émerger une nouvelle figure iconique du golf, en France comme dans le monde. Le prochain Tiger Woods sortira-t-il de la UGOLF Academy ?

À propos

Groupe Duval

Groupe immobilier français fondé par Éric Duval.

À lire aussi

Voir plus
 
Résidences seniors de nouvelle génération et modèle de financement créatif : la filiale du Groupe Duval, Happy Senior, bouscule la Silver Economy avec toutes ses innovations. Son fondateur Marc Lebreton livre sa stratégie pour s’imposer ...
 
Fintech, Artech ou encore Proptech… Acteur entrepreneurial familial de l’immobilier, le Groupe Duval diversifie son modèle économique en investissant dans des start-ups à la pointe de l’innovation. Pauline Duval, Directrice Générale du Groupe, explique ce ...
 
Le Groupe Odalys fêtera cet hiver son vingtième anniversaire. En seulement deux décennies, la société s’est hissée à la deuxième place de l’hébergement touristique en Europe et poursuit actuellement un vaste programme de transformation. Johanna ...